Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez|

REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mer 20 Juil - 14:17

REMY ALICE BEAULIEUX
« Sitting and watching the world going by
Is it true when we die we go up to the sky?
Woah, woah
So many things that I don't understand
Put my feet in the sand when I'm walking in the sun
Woah
Walking in the sun »


◮ Nom : Un nom bien français pour une jeune demoiselle bien française. Beaulieux. Aux consonances un peu nobles, ce nom n'est pourtant en rien lié à une certaine monarchie passée ou famille pleine aux as. Non. Les Beaulieux ont toujours été des gens à la vie simple et banale, ainsi qu'aux revenus modestes bien que convenables.
◮ Prénom(s) : Bien qu'elle soit une fille, la petite brune se prénomme Remy. A croire que ses parents voulaient faire dans l'original. N'oublions tout de même pas que ce prénom est mixte bien que peu de personnes semblent le savoir. Son second prénom n'est autre que Alice, en hommage à sa grand-mère décédée l'année de sa naissance.
◮ Age : Remy est aujourd'hui âgée de vingt-deux printemps. Elle est encore bien jeune et se dit qu'elle a la vie devant elle.
◮ Date de naissance : Née un certain vingt-cinq avril, son tempérament de feu concorde parfaitement avec son signe astrologique qui n'est autre que le taureau.
◮ Lieu de naissance : La belle brune est née dans un petite province française, entourée de montagne, au sud de Lyon. Vous l'aviez peut-être deviné, mais il est utile de dire qu'elle est née à Grenoble.
◮ Études / profession : Remy n'est pas le genre de gamine à avoir fait des études. Non pas qu'elle est bête ou non douée pour les études, c'est juste que dès qu'elle eut obtenu son baccalauréat, la jeune fille ne tarda pas à décamper de son pays natal pour visiter les autres coins de la planète. Bien sûr, elle s'arrête souvent dans certaine ville, histoire de se trouver un petit travail afin de payer ses escapades, mais jamais rien de bien sérieux.
◮ Groupe : Ses penchants pour l'aventure et les voyages poussent ce personnage à faire parti du groupe des ▬ THE ROAD TO NOWHERE, ce qui est de toute logique finalement.
◮ Avatar : La belle, la somptueuse, la magnifique Jessica Lowndes.




DIX TRUCS INUTILES A SAVOIR SUR TOI.
du genre la marque de ta voiture, si t'as des tatouages, ton caractère, qui sont tes parents, si t'as des flingues sur toi, le genre de musique que tu préfères, comment tu dragues et dis donc où t'as acheté ton tee-shirt ?

→ Remy parcourt le monde depuis ses dix-huit ans. Parfois, elle aimerait se poser, se trouver un petit ami et avoir une vie tranquille et stable, mais c'est au-dessus de ses forces. Elle n'y parvient pas. Elle aime découvrir d'autres cultures, d'autres modes de vie et finalement... au fond d'elle même, si elle fait tout cela, c'est pour fuir cette vie sans attache qu'elle a subit durant les dix-huit premières années de sa vie.

→ La belle brune a un penchant indéniable pour les éléphants. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle les adore. Los d'un voyage en Inde, elle a eu l'occasion d'en monter un et depuis, elle en garde un souvenir extraordinaire, gravé au plus profond d'elle-même.

→ Elle n'aime pas qu'on en sache trop sur elle. Finalement, peu de personnes la connaissent vraiment. Il y a cette façade, cette image qu'elle donne d'elle-même. Cette fille souriante et pleine de vie. Cette fille beaucoup trop avide de vie pour être réelle. Elle cache ses états d'âme et n'aime pas se retrouver à nue devant une autre personne.

→ Plus jeune, elle a pris des cours de piano. Bien que le mot "cours" est un peu exagéré. Disons que sa vieille voisine - qui n'était autre qu'une ancienne professeure de piano à la retraite - lui enseignait son art du mieux qu'elle le pouvait tentant d'inculquer à la gamine qu'elle était la pratique du solfège également.

→ Athlétique, Remy n'est pas non plus le genre de fille à aller courir tous les matins. Disons qu'elle ne rechigne pas devant l'effort et a beaucoup de facilité avec son corps. Souple et mince, elle se débrouille dans presque tous les sports, bien qu'elle ne fera jamais de carrière sportive, ça c'est certain.

→ Ses voyages ont eu le bon côté de lui retirer presque tous ses penchants matérialistes. Aujourd'hui, elle a une vision de la vie bien particulière. Elle s'est rendue compte de la chance qu'elle a pu avoir en ayant grandi dans un monde occidental relativement riche, ne manquant de rien. Elle est en décalage avec la pensée commune bien qu'elle soit loin d'être ce genre de fille à manifester pour les problèmes climatiques ou autres.

→ Remy a une très belle voix. Peu de personnes savent son talent à pousser la chansonnette. Elle ne s'en rend pas vraiment compte et ignore sa faculté à chanter bien et juste. Elle s'en fiche un peu finalement, ne chantant que très peu.

→ La belle brune est un très bon public. Il est très facile de la faire rire. Une blague débile et la voila parti à rire pendant une demie heure. Elle n'y peut rien et ne peut contrôler ce genre de choses.

→ Par le passé, elle a déjà eu une expérience homosexuelle bien que cela soit resté du domaine physique. Cette expérience l'a conforté dans l'idée qu'elle est complètement hétérosexuelle, bien que le contraire ne l'aurait pas dérangé plus que cela.

→ Remy est née au sein d'une famille nombreuse. En effet, la petite brune a trois frères et deux sœurs. C'est peut-être le fait d’avoir grandi au sein d'une telle fratrie qui l'a poussé à vouloir s'épanouir loin d'eux, loin de cette indifférence de ses parents due à un trop grand nombre d'enfants.

◮ Pseudo / Prénom Deby.
◮ Âge : 18 yo.
◮ Tu viens d'où ? France.
◮ Comment t'es-tu retrouvé ici ? Grâce à bazzart.
◮ Tu aimes ? ooooh oui.
◮ Autre : vive moi *out*




Dernière édition par Remy A. Beaulieux le Mer 20 Juil - 15:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mer 20 Juil - 14:17


"- P*TAIN MAIS PAS UN C*NNARD QUI S'ARRÊTE !!". Le pouce vers le haut, la belle brune perdait patience. Bien sûr, elle était réputée pour sa patience peu prononcée, mais là, il y avait vraiment de quoi s'énerver. Voila cinq heures que la demoiselle tentait tant bien que mal de se faire embarquer dans une voiture. Elle n'était pas seule, bien sûr, sa meilleure amie était là, près d'elle, mais avait perdu espoir depuis de longues heures, se contentant de regarder la brune faire, trainant des pieds à quelques mètres d'elle. Quelle idée folle que d'aller aux États-Unis, sac sur le dos, presque pas un sous en poche ? Parfois elle se demandait comment elle faisait pour céder aussi facilement aux idées farfelues de la brune. En effet, Remy Beaulieux était plutôt originale comme fille. Du haut de ses vingt-deux ans, elle avait pris la décision - sur un coup de tête - de se lancer à la conquête du monde et cela, depuis ses dix-huit printemps. Si au départ Remy était partie seule, découvrant le continent Asiatique et ses merveilles, rapidement, dès lors qu'elle posa un pieds en Australie, elle fit la connaissance de Calypso. Elles avaient dix-neuf ans à l'époque. Bien sûr, Cally avait fini par se détacher de son Sydney natal et embarquer avec la brune dans cette aventure qui marquerait à jamais leurs vies. Et les voila, trois ans plus tard, perdues sur la route 66. Quelle poisse ! "- Une voiture !! Une voiture !!!!!". Calypso regardait, lasse, son amie s'agiter à la vue de la voiture au loin. Remy avait l'infime espoir que son charme agirait et qu'un mignon petit automobiliste finirait par s'arrêter. Mais c'était à croire que ce jour là elle n'était pas à son avantage puisque la voiture passa devant les deux gamines, sans même ralentir... "- CONN*RD D'AMERLOQUE DE M*RDE !!!". Oui, Remy était légèrement vulgaire comme fille, mais bon, Cally en avait l'habitude, depuis le temps, bien qu'elle n'avait pas compris l'insulte de son amie, en français, bien entendu ! Alors que la voiture était déjà bien loin, les deux jeunes filles continuaient de marcher, trois bons mètres les séparant. Les secondes ainsi que les minutes s'écoulaient, puis, brusquement, Remy s'arrêta et se retourna vers son amie. "- Bon, t'arrêtes de me faire la gueule ?". Cally un peu surprise, se referma rapidement, serrant les lanières de son sac à dos fortement. "- Non.". C'était bref, c'était clair, c'était précis. Remy soupira, exaspérée par le comportement puérile de son amie. Non, mais sérieusement, c'était quand même pas de sa faute si le bus qu'elles avaient pris ne les avait pas attendu lors de l'arrêt à la station service... Bon okay, elle avait mis un peu de temps aux toilettes, mais quand elle avait un besoin urgent d'uriner, il ne fallait pas lui demander de se presser ! Résultat, le bus était parti sans elles et Remy avait fini par tenter de faire du stop... Cette dernière se retourna, continuant sa petite marche, sachant pertinemment qu'il n'y avait pas matière à parler avec sa meilleure amie. Lorsqu'elle était froide comme cela, il n'y avait pas moyen de lui décrocher un sourire. Mais Remy savait également que dans quelques heures, elles seraient de nouveaux copines comme cochons et qu'elles riraient de cette mésaventure. "- Viens Cally, on va aux États-Unis, tu vas voir c'est super cool !" Remy se retourna afin de toiser d'un œil mauvais sa meilleure amie qui était en train de l'imiter assez pitoyablement. Elle pinça les lèvres, la colère montant en elle. "- J'ai pas du tout cette voix là trou du c*l !". Elle se retourna une fois de plus, observant l'horizon avec lassitude. Combien de kilomètres restait-il jusqu'à Chicago ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle n'en pouvait plus. Elle qui n'était pas une grande sportive s'imaginait dans un bain, les jambes reposées, l'esprit sain. "- Je te déteste et je me déteste de t'avoir suivi ! De toute façon avec toi c'est toujours la même chose, avec tes plans pourris ! C'est la dernière fois je te hais, tu m'entends !!! Je te hais !". Une fois de plus, Remy tourna les talons, toisant son amie, les mains posées sur ses hanches. Ça devait bien faire la centième fois que Cally lui répétait cela depuis qu’elles avaient entrepris ce voyage. Bon, il fallait bien dire que l'organisation n'était pas le fort de la brune qui d'ailleurs était simplement partie à l'instinct. Et puis la malchance était bien présente depuis qu'elles avaient quitté le sol Australien et cela, Remy ne cessait de se répéter qu'elle n'en était pas la fautive. Elle s’apprêtait à répliquer lorsqu'une voiture déboula à toute vitesse, affolant Remy qui se mit à gigoter dans tous les sens. La nuit commençait à tomber et elle était persuader que cette voiture était leur dernière chance de ne pas dormir au bord de la route et de se faire dévorer par un loup... ou un autre truc avec des dents. Cally soupira, s'attendant à ce que cette voiture reproduise le même schéma que les autres, mais lorsque l'automobile ralentît et finit par s'arrêter près d'elles, elle n'en crut pas ses yeux. Remy se mit à sourire comme une gamine et s'approcha rapidement de la voiture, se penchant pour toiser l'automobiliste. "- Salut les filles, vous vous rendez où comme ça ?". Il était beau. Vraiment très beau. Presque trop beau pour être vrai. Remy ne comprit pas vraiment ce qu'il venait de dire, mais elle s'en doutait. Elle lui fit son plus beau sourire et lui lança un "- N'importe où tant que c'est une ville !" très assuré. Cally restait à une distance convenable tandis que la brune tentait de faire jouer ses attribues en sa faveur. "- Ça tombe bien, c'est là-bas que je me rends ! Grimpez !!!".



Installées confortablement dans la petite voiture, Cally à l'arrière, Remy à l'avant, côté passager, voila une bonne dizaine de minutes que l'automobile roulait et que les deux jeunes filles ne savaient trop quoi dire. Venant de Cally , c'était relativement normal puisqu'elle était d'une timidité et parfois sauvagerie inquiétante. D'ailleurs, Remy avait rapidement compris en regardant son amie, qu'elle n'était pas vraiment pour monter dans cette voiture. Elle avait surement peur d'avoir affaire à un espèce de psychopathe violeur et mangeur de gelé verte... Quoiqu'il en soit, cela ne dérangeait pas vraiment Remy qui accepterait avec plaisir de se faire violer par ce bel homme comme l'automobiliste à ses côtés. Cette dernière, en ayant marre du silence, se risqua à dévoiler son pitoyable accent afin de briser ce silence trop pesant. "- Elle s’appelle Cally et moi Remy !", dit-elle désignant son amie à l'arrière. Le garçon se mit à sourire et lança un regard dans le rétroviseur. Remy l'observait sans gênes, il était vraiment très beau. "- Moi c'est Noah !". C'était mignon, ça lui allait bien. Remy se mit alors à sourire sans vraiment comprendre pourquoi, ne lâchant pas le garçon du regard. Il devait bien avoir la vingtaine... peut-être vingt-et-un ou vingt-deux ans. Il avait un style simple, mais tout à fait charmant. Elle le dévorait du regard lorsqu'elle sentit un coup dans son dos, à travers son siège. Elle se retourna immédiatement, toisant méchamment son amie qui la sortait de sa contemplation. "- T'es vraiment SU-PER discrète comme fille !". Cally avait raison et ne se gênait pas pour le lui dire, prenant tout de même le risque à ce que le jeune homme comprenne puisqu'elle parlait anglais. "- Et mon doigt dans tes fesses, il va être discret ?". Typique entre les deux gamines, parce que oui, c'était bien ce qu'elles étaient finalement. Cally lui tira la langue, tout de même amusée et Remy reprit sa position initiale, observant le jeune homme qui se concentrait sur la route. "- Umh... je dirais... australienne et... !". Remy sortit un peu de sa contemplation et rit légèrement suivit de Cally qui se décoinçait un peu, ce qui était une bonne chose. "- Française !". Il détourna alors son regard de la route et plongea ses iris merveilleusement claires dans celles de Remy. Ils restèrent ainsi quelques secondes, le rythme cardiaque de la brune s'accélérant considérablement. Il sourit alors et brisa leur petit bulle pour reporter son attention sur la route qui devenait de plus en plus sombre au fur et à mesure que le soleil se couchait. "- Et qu'est-ce qui vous amène aux États-Unis ?". Remy eut du mal à comprendre et heureusement pour elle, Cally était là, avec son super accent australien qui faisait fondre plus d'un mec. "- Juste l'envie de visiter !". Remy lança un regard de remerciement à son amie, ne désirant pas passer pour une idiote incapable de comprendre correctement l'anglais devant le jeune homme. "- Et toi ? Tu vis où ?". Remy avait un peu décroché de la conversation, mais tentait de suivre tout de même, histoire d'en savoir le plus sur ce bel Apollon qui lui faisait tant d'effet. Le coup de foudre peut-être ? Elle ne croyait guère à ce genre de choses, mais elle n'était jamais véritablement tombée amoureuse dans sa vie ! "- Je suis né à Chicago et j'y étudie désormais.". Il était tout mignon et si elle l'avait pu, Remy l'aurait déshabillé sur place et profité perversement de son corps jusqu'à... okay il fallait qu'elle se reprenne et elle avait extrêmement chaud d'un coup ! "- Vous avez un endroit où loger au moins ?". Remy était incapable de répondre, ses hormones la travaillant beaucoup trop. Il la rendait toute... gaga ou une connerie dans le genre et elle ne voulait pas prendre le risque de parler et de faire entendre sa voix probablement défaillante. Elle ouvrit un peu la fenêtre, le vent la décoiffant légèrement, mais elle s'en fichait. Elle ferma les yeux, tentant de se reprendre. "- Euh... non...". Cally semblait complètement dépitée à cette idée là. C'est vrai, elles n'avaient nul par où dormir, mais chaque chose en son temps, elles étaient déjà à l’abri des loups et autres bêtes sauvages, pour l'instant. "- Venez chez moi... mon colocataire est pas là en ce moment ! Le temps que vous trouviez un autre endroit où aller !". La belle brune ouvrit immédiatement les yeux. Étrangement, elle avait compris ce qu'il disait et elle crut mourir sur place. Elle et lui... dans le même appartement... elle allait le violer si c'était le cas ! Cally elle, parut gêner puisqu'elle passa une main dans ses longs cheveux et rit un peu jaune. "- Euh... c'est que... on ne veut pas te déranger...". Le jeune homme sembla amusé et lui lança un regard dans le rétroviseur. "- Si je propose c'est que vous ne dérangez pas ! Et si tu as peur que je ne sois qu'un malade mental, je te laisse le droit de garder un couteau sur toi !". Beau avec de l'humour ! Remy se mit à rire comme une idiote, complètement en dehors de la réalité, jusqu'au moment où Cally lui donna un second coup dans le dos, la faisant brusquement stopper de rire, lui indiquant ainsi le ridicule de son comportement. C'était étrange. C'était la première fois de sa vie qu'elle agissait ainsi, qu'elle s'attachait aussi vite à un garçon, qu'elle le désirait autant.



"- HEY LES MOCHES VOUS VOUS RENDEZ COMPTE QU'ON EST A CHICAGO !!! CHICAGO QUOI !!!!". Remy dégagea le bras de sa meilleure amie de sur ses épaules. Lorsque Cally était bourrée, elle était ridicule. Et lorsqu'elle était ridicule, Remy avait honte pour elle. Et lorsqu'elle avait honte pour elle... et bien... elle n'aimait pas ça. Voila trois jours que Noah avait ramené les deux françaises à Chicago, dans son petit domicile. Bien qu'il ne payait pas de mine, l'appartement était confortable et les deux demoiselles n'avaient pas à se plaindre. De plus, Noah était le plus fabuleux colocataire qu'il existe puisqu'il leur avait même servi de guide touristique. Ce soir là, il avait tenu à les emmener dans une boite de nuit qu'il aimait particulièrement. Il n'avait fallu que deux ou trois heures à Cally pour boire plus qu'il n'en faut et permettre à Remy de se défouler sur la piste de danse, quitte à se défoncer les pieds. Elle s'éloigna alors de l'ivrogne de la soirée et retourna à la petite table où ils avaient mis leurs affaires quelques heures plus tôt. Elle s'installa sur la petite banquette rouge et souffla un bon coup, se remettant de sa danse folle, collée serrée avec un inconnu. Si d'ordinaire elle aurait cherché à savoir quelle tête il avait et, dans le cas où il soit mignon, l'embrasser, ce soir là, elle n'en fit rien. Elle avait un peu bu et sa tête tournait tout comme ses pensées qui ne se focalisaient que sur un seul et unique sujet : Noah. Elle n'en pouvait plus. Voila trois jours qu'elle se retenait de lui sauter dessus. Elle l'avait vu au réveil, sortant de la douche, ou encore en simple caleçon et avait bien du mal à retenir ses pulsions. Et pourtant, il était quelqu'un de bien et elle ne voulait pas reproduire le même schéma avec lui qu'avec les autres garçons. C'est à dire de prendre le dessus, passer une nuit agitée et ensuite ne plus désirer le revoir... C'était systématique chez elle, mais jusqu'alors aucun garçon ne lui avait fait l'effet que lui faisait Noah. Elle en était si désemparée que dans la matinée, elle avait décidé d'appeler sa plus petite sœur. Lorsque vous n'y comprenez rien en histoire de cœur, il n'y a qu'une seule chose à faire : appeler Lucie Beaulieux. Quinze ans, adepte de toutes les séries à l'eau de rose et grande investigatrice dans les relations amoureuses. Lucie avait fini par dire à sa grande sœur que cette dernière était amoureuse, même si elle ne voulait pas l'avouer et qu'elle devait laisser les choses se faire. Remy avait donc écouté sa cadette se retenant de sauter sur le beau mâle. Pourtant, lorsqu'il débarqua près d'elle sur la banquette rouge, elle ne put s'empêcher de frissonner de tous son corps, l'évitant du regard afin de contrôler ses ardeurs. "- Ça va ?". Il parlait un peu fort, couvrant du mieux qu'il le pouvait la musique tambourinant dans les grosses enceintes. Elle haussa les épaules, l'évitant toujours du regard, même si ses yeux lui criaient de céder à la tentation, de se nourrir de ce physique parfait. "- Ouais, ouais...". Elle triturait nerveusement ses mains et se trouvait incroyablement pitoyable. Elle n'était pas comme ça d'ordinaire, non. Remy était une dragueuse avec une confiance en elle incroyable. Elle ne s'attachait pas, sachant pertinemment que son penchant pour l'aventure reprendrait le dessus et qu'une relation à distance ne rimait à rien. Aux côtés de Noah elle se sentait... fragile... vraie, et si ça lui faisait peur, ça lui faisait également un bien fou. En trois jours il connaissait bien plus de choses sur elle que tous les gars qu'elle avait pu fréquenter jusqu'à présent. "- T'es sûre ?". Elle ferma rapidement les yeux, les rouvrant de suite, ne supportant pas vraiment le ton suppliant qu'il employait. Il s'inquiétait pour elle. Il était attentionné et également assez gamin comme type. Il était un peu l'homme parfait d'après elle, bien qu'un bon nombre de filles devaient le trouver immature. Remy aimait son côté gamin, je-m'en-foutiste et légèrement inconscient. Elle aimait sa vivacité, son humour, son rire, ses blagues, son appétit d'ogre, son accent, sa voix... tout. Elle ne répondit rien et lorsque les doigts du jeune homme se posèrent sous son menton pour lui relever le visage, sa respiration se coupa, son rythme cardiaque s'accéléra et son pou s'intensifia. Dieu qu'il était beau. Il plongea alors son regard dans celui de la brune, sa main venant caresser sa joue. Elle frissonnait de toutes parts et ne pouvait se détacher de son emprise. Il s'approcha alors un peu, ses lèvres venant délicieusement frôler les siennes lorsque... Elle sentit un liquide puant inonder ses pieds. Elle fronça immédiatement les sourcils et se détacha du jeune homme pour prendre conscience que Cally venait de lui vomir sur les chaussures. Elle grimaça, prête à défoncer sa meilleure amie qui, en plus de gerber sur ses chaussures préférées, venait de briser cet instant magique qui aurait mené au baiser tant attendu ! Elle se retint pourtant de laisser exploser sa colère et le rire mélodieux de Noah l’apaisa un peu. "- Bon je crois qu'il est temps de rentrer !".


Dernière édition par Remy A. Beaulieux le Mer 20 Juil - 15:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mer 20 Juil - 14:28

Bienvenue ! I love you
Quel excellent choix d'avatar, Jessica est magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mer 20 Juil - 14:49

TERESA
que j'aime cette fille (a)

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mer 20 Juil - 15:24

Tu me réserveras un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mer 20 Juil - 15:30

Alors là... Avec un ENORME plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mer 20 Juil - 20:10

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (: Mar 16 Aoû - 15:07

welcome
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (:

Revenir en haut Aller en bas

REMY ღ I'm just following the road for a walk in the sun || FICHE TERMINEE (:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» The end of the road...
» A Road to NoWhere, scénario pour Dès de Sang
» [50 - MONTEBOURG] 18 Septembre 2011 - Battle Road d'Automne
» 24/7 Penguins/Capitals: Road to the NHL Winter Classic
» The Road to Cheren
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
on the road :: LIKE A ROLLING STONE :: présentations et scénarios des anciens membres.-